Sam. 08.08 // 17h
// Estavayer-le-lac

Northfolk

Folk
Musicien autodidacte, James Northfolk, de son vrai nom Samuel Isoz, crée le projet Northfolk en 2012, exprimant sa sensibilité et sa maturité issues d’une décennie d’accompagnement à la guitare sur de nombreuses scènes rock de Suisse romande. Avec l’arrivée de Jonas Délez, alias Jeff, ami d’enfance, et Jhingo aux percussions, le style du groupe évolue vers la simplicité d’un songwriting guitare acoustique et voix, aux arrangements mélodiques et rythmiques des plus épurés. La mélancolie lancinante qui se dégage des compositions du groupe trouve son inspiration dans la musique des grands de l’époque, Neil Young ou Léonard Cohen, mais aussi de la nouvelle génération folk, Bon Iver ou Ry X. Canado‐suisse, James Northfolk n’a de cesse de rechercher ses racines « Je sais que je possède des racines mais je ne sais pas pourquoi elles sont si douloureuses. Je les cache droit dans mes bottes et celles‐ci m’emmèneront loin d’ici… en VF »*, un écorché vif en quête de réponses à ses questions existentielles « Je suis né dans un pays dont vous n'avez probablement jamais entendu parler, je suis né mais personne ne s'en est jamais vraiment soucié, je suis né et c'est ainsi… » mais qui garde au plus profond de lui‐même la force de son identité et son besoin d’appartenance « Vous pouvez essayer d’extraire cet homme hors de son pays mais vous ne pourrez jamais faire sortir sa patrie hors de lui… Ramenez‐le ! Ramenez‐le‐moi ! ».

Sisterfall, la nostalgie à fleur de peau

Dans Sisterfall, chanson phare du nouvel EP cinq titres de 2019 et qui fait l’objet d’un vidéoclip, James Northfolk nous convie à partager sa nostalgie, son amour de la nature, décrits également dans le titre Fall, « Les feuilles tombent et je suis encore debout. Les oiseaux s’en sont allés et je suis resté. L’automne arrive, pas à pas, et j’y suis presque… Mon coeur est enfin guéri mais où êtes‐vous ? », la solitude et la peur de l’absence « L'hiver est passé, ma soeur automne, aurait‐il duré ? Seriez‐vous restée plus longtemps ? Jusqu'en mai, juin ou en décembre… Seriez‐vous restée plus longtemps, mais pas indéfiniment… ».

Pour l'enregistrement du nouvel EP, Northfolk retourne au studio et s'offre les services de Sacha Love pour apporter ce nouveau son folk "septentrional ", plus abouti et étoffé que la musique folk traditionnelle précédemment proposée. James se décide à poursuivre son introspection émotionnelle scénique en solo tout en nous y conviant « C’est ici, soyez sans crainte, c’est ici, tout le monde est invité, c’est ici, soyez sans craintes, vous êtes les premiers et c’est lui qui vous a choisis… » avec le goût du partage fraternel « C’est dans ses yeux ou dans ce ciel, c’est dans ses yeux que brillent toutes ces merveilles, c’est dans le vent ou sous la pluie, que vous vous êtes enfin trouvé un ami… ».

Dans l'hiver glaciale des sentiments partagés, Northfolk est une porte qui s'entrouvre pour nous accueillir avec douceur et réchauffer nos émotions au coin d'un foyer rassurant, la soudaine impression d'avoir trouvé un confident…

* Extraits traduits des chansons Take me home, Fall, Sisterfall et Home

// Suivez-nous //

info@feelgoodfestival.ch

© 2020 Feelgood Broye Festival // webmaster KIS Communication